APS change

Achat Vente Or depuis 1992

Lingots d'or



Il est possible d'envisager des plus-values réelles sur les investissements en devises. Comme tout investissement boursier il convient d'envisager ce type d'intervention sur le long terme afin d'éviter toute mauvaise surprise et respecter l'adage boursier qui invite à ne placer que l'argent dont on a pas besoin.
 
  • La place du dollar dans les échanges
Le poids écrasant des Etats-Unis dans l'économie mondiale au cours du 20e siècle à permis au dollar américain de devenir la monnaie de référence dans le monde.

De 1944 (système de change des accords de Bretton woods) à 1971 le dollar est convertible en or dont les Etats-Unis détiennent la moitié des stocks. Cette convertibilité transforme le dollar en une monnaie de référence. Surtout elle permet aux Etats-unis de financer leurs investissements extérieurs en créant une grande quantité de monnaie nécessaire à ces investissements.

Aujourd'hui ce système n'existe plus mais le dollar reste la monnaie de référence et plus de la moitié des avoirs en devises des banques centrales sont constituées de dollars américains. En outre le dollar est utilisé comme monnaie d'échange dans les transaction internationales.

Les Etats-unis jouent beaucoup de ce système par une politique monétaire appropriée taux d'intérêts notamment) et font varier la valeur du dollar en fonction des besoins de leur économie.

la nouvelle donne est l'apparition du géant chinois, de sa monnaie le remining yuan, dnt la parité avec le dollar est rigidifiée par Pekin au profit d'une économie largement exportatrice.

Faut-il alors miser sur le dollar et une hausse possible; Difficile d'envisager cette perspective aujourd'hui. Certe le dollar est bas et les taux de change sont très favorables mais une remontée du cours du dollar dans les prochains moins n'est, pour le moment pas prévu par les analystes financiers.

L'achat du dollar se fera donc avec une vision de hausse à long terme.

La politique monétaire est l'action par laquelle l'autorité monétaire, en général la banque centrale, agit sur l'offre de monnaie dans le but de remplir son objectif de triple stabilité, à savoir la stabilité des taux d'intérêts, la stabilité des taux de change et la stabilité des prix. Elle tâche également d'atteindre les autres objectifs de la politique économique, qualifiés de triangle keynésien : la croissance, le plein emploi, l'équilibre extérieur. Depuis le début de la crise économique de 2008, les Banques centrales ont de plus en plus recours à des politiques dites non conventionnelles dont l'assouplissement quantitatif (en anglais Quantitative easing). La politique monétaire se distingue de la politique budgétaire. Ces deux politiques interagissent et forment ensemble le policy-mix.

D'après la théorie économique moderne, le but de la banque centrale est de maximiser le bien être économique des ménages. Ainsi, on attribue généralement deux objectifs principaux à la politique monétaire : la stabilisation des prix et la stimulation de l'activité économique. Ces deux objectifs sont étroitement liés, et non incompatibles comme on pourrait le penser, la stabilité des prix étant un préalable à une activité économique soutenue.

Cependant, si on admet qu'il n'existe pas d'arbitrage à long terme entre stabilité des prix et activité économique car la monnaie est neutre à long terme (la « Courbe de Phillips » de long terme est verticale).

Histoire de l'or

L'or est l'élément chimique de numéro atomique 79, de symbole Au. Ce symbole, choisi par Berzelius, est formé des deux premières lettres du mot latin aurum (de même sens). Le corps simple or est un métal noble, un métal précieux coloré précisément en jaune d'or, matière pure dense, très ductile et molle, facile à travailler, parfois simplement à la main et au bâton, connue de toute antiquité, appréciée pour son fort éclat de « petit soleil », en particulier sous forme de diverses parures depuis la fin du néolithique (début du chalcolithique) ou de pièces de monnaie depuis l'Antiquité, et très recherchée, avec l'argent, depuis les temps historiques pour sa fonction monétaire déterminante.

Le nom de l'or et le symbole Au viennent du latin aurum, de même signification, qui a donné l'adjectif aurifère qualifiant une matière ou un corps contenant de l'or. Dans les anciens textes français, on le trouve parfois avec l'orthographe « aur ». Dans les langues germaniques on trouve gold, geld, gyld. L'or symbolise souvent une émanation d'une matière céleste et solaire. La Nubie est le pays de l'or (nub) conquis par la violence par les anciens Égyptiens.

L'or est le troisième élément du premier groupe secondaire p. Sa structure électronique atomique correspond à [Xe] (4f)14 (5d)10 (6s). Du point de vue chimique, l'or est un métal de transition susceptible de former des cations mono- et trivalents en solution. Il est moins réactif que la plupart des autres métaux de transition, mais est attaqué par l'eau régale en donnant de l'acide chloraurique HAuCl4, ainsi que par les solutions alcalines de cyanure, mais pas par les acides chlorhydrique HCl, nitrique HNO ni sulfurique H2SO. Comme le plomb, il se dissout dans le mercure en formant un amalgame, mais ne réagit pas avec ce métal. L'or étant insoluble dans l'acide nitrique, qui dissout pourtant l'argent et les métaux communs, cette propriété permet de le séparer et de le purifier.

L’art du travail de l’or est l’orfèvrerie.

L'or trouve des applications industrielles en odontologie et en électronique, en raison de sa très bonne tenue face à la corrosion et de son excellente conductivité électrique, mais sa principale utilisation demeure la thésaurisation. Les banques centrales du monde cumulaient ainsi 27 113 tonnes d'or en juin 20107, dont près de 40 % détenus dans la zone euro et 30 % par les États-Unis (la Chine ayant exprimé son intention de porter ses réserves à 5 000 t), tandis qu'environ 15 000 tonnes d'or seraient détenues au titre de l'épargne privée en Inde.

La première nucléosynthèse artificielle de l'or date de 1941. Elle consista à bombarder du mercure avec des neutrons. Mais les isotopes d'or obtenus étaient tous radioactifs18. Le coût de production étant bien plus élevé que le prix de l'or, cette méthode de production n'est pas viable commercialement — les atomes de mercure devant être modifiés un à un.

Lingot d'or et Krugerrands.

L'or a servi d'étalon monétaire exclusif (l'étalon-or), d'abord au Royaume-Uni puis dans le monde entier après l'abandon du bimétallisme or-argent dans les années 1870. La guerre de 1914 met fin à ce système qui ne put jamais être remis en place. Avec les accords de Bretton Woods, en 1944, c'est un étalon de change or (Gold Exchange Standard) qui est mis en place. Le dollar est défini en un certain poids d'or et les autres monnaies en dollar. En 1971, les États-Unis suspendirent la convertibilité du dollar en or et en 1976, les accords de la Jamaïque entre les pays du FMI démonétisent l'or qui dès lors n'a plus de rôle monétaire officiel.

L'or est néanmoins resté à titre de précaution dans les réserves des principales banques centrales. La plus grande réserve mondiale d'or monétaire se trouve aux États-Unis, il s'agit de la réserve fédérale de New York (Federal Reserve Bank of New York), pourtant moins célèbre que celle de Fort Knox, dans le Kentucky. En 1995, les réserves d'or dans les banques du monde entier se montaient à environ 910 millions d'onces ce qui représente un cube d'environ 12 mètres d'arête.

L'or conserve un rôle économique non négligeable. Il est coté dans les principales bourses occidentales, New York, Londres, Tokyo. Les transactions qui s'opèrent sur cette valeur, notamment en temps de crise, sont considérées comme un baromètre économique important.

Lingots d'or de 1 000 g.

L'or conserve, en outre, ses fonctions artistiques dans les médailles, les bijoux ou la dorure. Ainsi de nombreux ateliers de dorure tels que les ateliers Leonis perpétuent la tradition d'une dorure à la feuille ou au mercure. Un seul gramme d'or peut former dans des mains expertes un fil fin de 3 000 m de longueur et couvrir une superficie de 1 m2 en étant aplati en une feuille d'épaisseur 1/15 μm. Cette propriété est possible grâce à l'obtention de lames dont l'épaisseur est inférieure à un dixième de micromètre. L'or s'est également développé dans un rôle technique dans de nombreuses productions, notamment les produits électroniques. Son pouvoir symbolique reste fort : les sports modernes utilisent l'or comme récompense suprême lors des différentes compétitions (médailles d'or aux Jeux olympiques, Ballons d'or en football, etc.). La thésaurisation en or résiste à la démonétisation, et représente une épargne de précaution. Le 25 avril 2011, l'or atteint un niveau de 1 509 USD l'once, un record dû à l'incertitude de l'économie mondiale, l'or servant de valeur refuge face aux crises boursières.

Le 6 septembre 2011, le cours de l’or a atteint un nouveau sommet historique de 1 921,17 USD l’once, et la tendance engendre, notamment en France, une apparition de nouvelles filières d'achat/vente qui troublent une profession d'ordinaire assez traditionnelle

Le Lingot d'or

Un lingot d’or est un bloc d’or métallique raffiné de n’importe quelle forme (pièce de monnaie, barre) produit par un fabricant respectant des normes de fabrication, d’étiquetage et de suivi administratif1. Les lingots les plus gros sont obtenus en faisant couler de l’or fondu dans un moule. Les plus petits sont souvent obtenus par estampage ou matriçage à partir de feuilles d’or roulées. Les lingots d’or dits « Good Delivery » (de bonne livraison) détenus comme réserve d’or par les banques centrales pèsent 400 onces troy, soit 12,4 kg et ont une pureté en or supérieure à 99,5 %. La fabrication française se reconnaît à son caractère irrégulier gardant les traces du moule. Pour être reconnu sur le marché un lingot doit répondre aux critères dits de « Good delivery » définis par la LBMA. Les lingots de fabrication française ne répondent pas à ces critères. Aucune fonderie française n'est désormais référencée auprès de la LBMA. Les lingots d'origine française sont confinés aux transactions à l'intérieur de l'hexagone où n'existe plus depuis 2004 de marché réglementé.

En France, la cotation de l’or évolue de manière quotidienne et est indiquée une fois par jour pour les produits boursables. En effet, la disponibilité des lingots d’or dans les banques internationales, la demande des industriels et des investisseurs, ainsi que l’état des réserves mondiales sont des critères qui vont faire varier le prix de l’or. De ce fait, les lingots d’or allant de 1kg à 5g sont cotés en Bourse sur Paris de façon hebdomadaire.

Le lingotin

Un lingotin d'or est un « minilingot » numéroté de titre au moins égal à 995 millièmes, généralement 999,9 (or fin, 24 carats). Il peut se décliner en versions de 10, 20, 1 once troy (31,103 g), 50, 100, 250 ou 500 g. Le lingot d'or usuel coté pèse 1 kg. Les frais de fonderie expliquent en partie la surcote des tailles réduites. La popularité des lingots de faible poids a considérablement augmenté depuis la crise financière de 2008. Ceux-ci sont utilisés comme instruments de couverture contre l'inflation. Le lingotin de 50 g est le plus vendu en France. Il existe aussi des « microlingots » de 1 g. Par comparaison, la pièce d'or mexicaine de 50 pesos renferme 37,5 g d'or pur et pèse environ 41,7 g. Elle titre 900 ‰ (le taux de cuivre est égal à 10 % pour assurer la solidité de la pièce).